Faire le test

Une personne qui souffre de vessie hyperactivité va ressentir le besoin d’uriner souvent (plus de 8 fois/jour) et ainsi devoir aller davantage aux toilettes. (1) L’envie d’uriner se déclenche soudainement quand le muscle qui constitue la paroi de la vessie (le détrusor) se contracte alors que la vessie n’est pas complètement remplie, ou que le cerveau n’a pas envoyé l’ordre d’uriner. (2) De plus, dans la hyperactivité vésicale, le sujet peut également présenter des fuites urinaires plus ou moins importantes. Ainsi, les personnes atteintes de hyperactivité vésicale peuvent avoir leurs vies quotidiennes affectées ces troubles urinaires. (2)

Dans le cas d’une hyperactivité vésicale, quels sont les traitements qui peuvent être envisagés afin de rétablir le contrôle de sa vessie ? Plusieurs types de mesures et de traitements peuvent contribuer à soulager / réduire vos troubles urinaires, par exemple, des mesures diététiques, un traitement comportemental, la pratique d’une activité sportive, la rééducation du périnée. (3) Par ailleurs, dans certains cas, le traitement de l’hyperactivité vésicale peut être un traitement médicamenteux, seul ou associé au traitement comportemental ou à la rééducation du périnée. (3) Les mesures diététiques reposent notamment sur le contrôle de la consommation d’alcool et de café et sur le contrôle du poids : en effet, l’obésité pèse sur le périnée et le détériore, entrainant ainsi des troubles urinaires (4, 5) pouvant aller jusqu’à la hyperactivité vésicale. La rééducation du périnée pourra être proposée aux femmes et aux hommes souffrant d’une incontinence urinaire liée à des besoins urgents d’uriner. (3) Voici donc en synthèse les principales modalités permettant de prendre en charge l’hyperactivité vésicale.

L’hyperactivité vésicale peut affecter fortement votre vie quotidienne (gêne importante causée par les fuites urinaires, le besoin urgent et fréquent d’uriner…) (2), et ne doit pas être considérée comme un phénomène normal dû au vieillissement ne pouvant pas être traité. (6) Une chose est sûre, pour prendre en charge l’hyperactivité vésicale : le premier pas indispensable pour pouvoir vous soulager est d’en parler à votre médecin.

Mots clés associés : Hypéractivité vésicale symptômes, Envie pipi frequente, Urologie fuite urinaire.

1.Peyronnet B. et al. Prise en charge de l’hyperactivité vésicale chez la femme Prog Urol, 2015, 25, 14, 877-883

2.Artibani W, et al. Nouveautés dans la prise en charge de l’hyperactivité vésicale et des symptômes du bas appareil urinaire de l’homme. Prog Urol 2012;22 (Suppl 4):9-13.
3. Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé (ANAES). Recommandations pour la pratique clinique. Prise en charge de l’incontinence urinaire de la femme en médecine générale. Saint-Denis La Plaine ; ANAES : 2003.

4. Hashim H, Al Mousa R. Management of fluid intake in patients with overactive bladder. Curr Urol Rep. 2009 Nov;10(6):428-33.

5. Dallosso HM, McGrother CW, Matthews RJ, Donaldson MM; Leicestershire MRC Incontinence Study Group. The association of diet and other lifestyle factors with overactive bladder and stress incontinence: a longitudinal study in women. BJU Int. 2003 Jul;92(1):69-77
6. Drutz HP. Overactive bladder: the importance of tailoring treatment to the individual patient. J Multidiscip Healthc 2011;4:233-7.