Souffrir d’une vessie hyperactive n’est pas une fatalité. Des solutions existent !

Faire le test

Lorsque l’on souffre d’une vessie hyperactive, des symptômes évidents se manifestent, indiquant un dysfonctionnement de l’appareil urinaire. Avez-vous remarqué des difficultés à contrôler votre vessie, entraînant des problèmes d’incontinence ? Vous est-il déjà arrivé d’avoir un besoin urgent, soudain et irrésistible d’uriner ? Vous arrive-t-il parfois d’uriner 8 fois par tranche de 24 heures, voire plus ? Votre sommeil est-il troublé par des envies d’uriner en pleine nuit ? Reconnaitre les symptômes d’une vessie hyperactive comme l’envie de faire pipi tout le temps permet de vous alarmer et de prendre rendez-vous avec votre médecin pour trouver des solutions adaptées à vos problèmes. (1)

Le diagnostic de vessie hyperactive s’effectue par un médecin après l’analyse de différents paramètres, notamment lors d’un bilan urodynamique. Ce bilan permet de mieux comprendre le fonctionnement de votre vessie et de votre sphincter, grâce notamment aux mesures des volumes, de la pression ou encore des débits urinaires. (2) En fonction de cet examen, plusieurs types d’actions vous seront conseillées et pourront contribuer à soulager vos symptômes (par exemple, la baisse de la consommation de café et d’alcool, ou la pratique d’une activité physique). (1) Avoir posé le diagnostic de vessie hyperactive est un premier pas vers l’amélioration de ce trouble, pour tenter de retrouver une vie sans fuites urinaires.

Vous souffrez d’incontinence urinaire, le problème est bien identifié et la question est : « J’ai une vessie hyperactive, que faire ? ». La première démarche à entreprendre est de consulter votre médecin traitant et d’en discuter avec lui. (1) Ce dernier pourra vous poser des questions précises sur vos troubles urinaires afin de mieux cerner les causes et les symptômes pour vous orienter vers des examens complémentaires personnalisés. (1)
 Ainsi, à la question « Que faire en cas de vessie hyperactive ? », la réponse est donc : consultez votre médecin traitant, il établira le diagnostic et vous proposera des solutions adaptées. (1)

Mots clés associés : Solutions fuites urinaires, Hyperactivité vésicale, Fuites urinaires.

1. Agence Nationale d’Accréditation et d’Evaluation en Santé (ANAES). Recommandations pour la pratique clinique. Prise en charge de l’incontinence urinaire de la femme en médecine générale. Saint-Denis La Plaine ; ANAES : 2003.
2. Association Française d’Urologie. Examen urodynamique. Document destiné au patient. Publié en ligne http://urofrance.org/nc/lurologie-grandpublic/fiches-patient/resultats-de-la-recherche/html/examen-urodynamique.html. Dernière mise à jour : 30 mai 2012. Consulté le 24 Février 2017.

VES/2016/0036/FR – Mise à jour le 24/04/2017