De manière générale, il est important de limiter la correction de boissons dites « excitantes ». Par exemple, les boissons à base de caféine, le thé, et les différents alcools ont pour effet d’irriter la vessie, mais aussi de provoquer une augmentation de la production d’urine. De plus, en cas de consommation excessive de liquides alcoolisés, les perceptions physiques sont altérées et par conséquent le besoin d’uriner est moins ressenti12.

> En savoir plus sur les solutions


12 Association Française d’Urologie. Dossier de presse « Même ça, ça s’apprend » ; mai 2006. Publié en ligne
http://urofrance.org/fileadmin/medias/semaine-continence/2006/dossier-presse.pdf Consulté le 01/06/2015.

Mise à jour le 22/09/2015