Parmi les facteurs d’aggravation, les femmes en cours de grossesse ou qui viennent d’accoucher peuvent faire face à une vessie hyperactive12. Phénomène temporaire limité à quelques semaines, ce trouble peut néanmoins durer dans le temps. Dans ce cas, un professionnel de santé doit être consulté pour aborder les solutions existantes.

> En savoir plus


12 Association Française d’Urologie. Dossier de presse « Même ça, ça s’apprend » ; mai 2006. Publié en ligne 
http://urofrance.org/fileadmin/medias/semaine-continence/2006/dossier-presse.pdf Consulté le 01/06/2015.

Mise à jour le 22/09/2015